Tag Archives: Martinique 1ère

Reportage de Martinique 1ère – La campagne sucrière peut recommencer… mais jusqu’à quand ?

9 Mar

La chaine de télévision Martinique 1ère vient de diffuser ce jour, le 09/03/2017, un reportage sur la campagne de canne à sucre en Martinique.

La campagne sucrière était momentanément suspendue depuis une semaine, à cause d’une panne à l’usine du Galion à Trinité. Ce matin, les camions ont pu recommencer leurs rotations des exploitations vers l’usine puisque la chaudière a été réparée. Mais le problème reste toujours d’actualité.

Regarder le reportage avec des images de Marc-François Calmo.

Pour voir le reportage, cliquer sur l’image ou sur ce lien SADA: Reportage de Martinique 1ère – La campagne sucrière peut recommencer… mais jusqu’à quand ?

Reportage de Martinique 1ère – Les planteurs entament la campagne sucrière 2017

3 Mar

outre-mer-tv-1ereLa chaine de télévision Martinique 1ère vient de diffuser ce jour, le 03/03/2017, un reportage sur la campagne de canne à sucre en Martinique.

La campagne sucrière a commencé ce jeudi matin. Les 70 planteurs livrent leurs premières cannes à sucre à l’usine du Galion. Ils espèrent atteindre 55 tonnes et souhaitent une meilleure saison que la précédente.

Regardez ce reportage dans une plantation de Rivière-Salée de Fabienne Léonce et Patrice Chateau Degat. 

Pour voir le reportage, cliquer sur l’image ou sur ce lien SADA: Reportage de Martinique 1ère – Les planteurs entament la campagne sucrière 2017

Reportage de Martinique 1ère – Archives d’Outre-mer: 1989: la campagne sucrière en Martinique

5 Fév

outre-mer-tv-1ereLa chaine de télévision Martinique 1ère vient de diffuser ce jour, le 05/02/2017, un reportage sur la campagne de canne à sucre en Martinique en 1989.

« Un travail harassant, parfois ingrat et saisonnier: c’est le lot des coupeurs de cannes qui sont à pied d’œuvre chaque année de février à juin.

Alors que la campagne sucrière est lancée aux Antilles, retour sur cette étape phare dans la culture de la canne. Pendant plusieurs mois, des hommes et des femmes martiniquais, mais aussi haïtiens et saint-luciens vont récolter la canne à sucre avant de la mener à l’usine. Le travail est physique, et parfois ingrat: à l’usine, le prix de la tonne est fixé en fonction de la richesse en sucre des cannes coupées. Et les conditions météorologiques peuvent impacter sévèrement la récolte…
Pour tous ces travailleurs, le temps est compté: en juin, tout s’arrête, les cannes sont trop vieilles et ne contiennent plus assez de sucre. »

Regardez ce reportage datant 1989, tourné à Trinité en Martinique

Pour voir le reportage, cliquer sur l’image ou sur ce lien SADA: Reportage de Martinique 1ère – Archives d’Outre-mer: 1989: la campagne sucrière en Martinique

Reportage de Martinique 1ère – 55 000 tonnes de canne attendues

5 Mar

martinique 1èreLa chaine de télévision Martinique 1ère vient de diffuser ce jour, le 05/03/2015, un reportage sur la campagne de canne à sucre en Martinique.

« La campagne sucrière est lancée et les responsables de l’usine du Galion à Trinité, dernière usine sucrière de l’île, espèrent broyer 55 000 tonnes de canne cette année contre 40 000 tonnes l’an dernier.

La campagne sucrière a démarré depuis le 19 février 2015 à l’usine du Galion à Trinité. Plus de 5 000 tonnes de canne ont déjà été broyées « avec une richesse en sucre plutôt élevée », dit avec enthousiasme Philippe André, directeur général de l’entreprise. Pour la première fois depuis plusieurs années, la dernière usine à sucre de Martinique devrait mettre fin à une spirale de baisse de la production.»

Pour voir le reportage, cliquer sur l’image ou sur ce lien SADA: Reportage de Martinique 1ère – 55 000 tonnes de canne attendues

Reportage de Martinique 1ère – La récolte de canne à sucre est calamiteuse

5 Juin

Martinique 1èreLa chaine de télévision Martinique 1ère vient de diffuser ce jour, le 05/06/2013, un reportage sur la récolte désastreuse des cannes à sucre.

« Les pluies exceptionnelles sont en train d’anéantir la récolte de la canne à sucre cette année. Les engins ne peuvent plus rentrer dans les champs. Les responsables de la filière constatent qu’il n’y a pas assez de cannes pour les distilleries et l’usine à sucre de Trinité. C’est peut-être la conséquence la plus grave de cette mauvaise récolte. Il n’y a pas assez de cannes pour l’usine du Galion. Moins de 43 000 tonnes de canne broyées cette année. C’est la performance la plus faible de l’usine. « C’est historique », confirme l’un des techniciens, spécialiste de la canne à sucre à la Martinique.
Une canne en panne de croissance, très pauvre en sucre, à cause d’un excès de pluie, tel est le bilan de la saison 2013, comme le montre ce reportage de Kelly Babo et Marc Balssa. »

Pour voir le reportage, cliquer sur l’image ou sur ce lien SADA: Vidéo de Martinique 1ère – La récolte de canne à sucre est calamiteuse

Reportage de Martinique 1ère – « Plus la canne est riche en sucre, mieux elle est payée aux planteurs »

16 Avr

Martinique 1èreLa chaine de télévision Martinique 1ère vient de diffuser ce jour, le 16/04/2013, un reportage sur la canne à sucre.

« Le feuilleton de la semaine s’intéresse à la récolte de la canne à sucre qui se pratique  par le biais d’une « récolteuse », un engin moderne qui remplace les coupeurs de canne notamment dans les plaines. Dans ce premier épisode, les étapes importantes sont passées en revue : La récolte à l’aide d’une machine qui remplace l’homme, la pesée des camions qui alimentent l’usine du Galion à Trinité et le « carottage », méthode qui consiste à prélever un extrait de la canne et de s’assurer de sa qualité.
Jusquà présent, le temps chaud est favorable aux planteurs car la chaleur garde à la canne sa richesse en sucre  et les planteurs savourent cette période car plus la canne est riche en sucre, mieux ils sont payés.

La canne à sucre représente la deuxième culture de la Martinique derrière la banane avec 4150 ha soit 13.7% de la surface agricole utile.

La surface cultivée est en progression de plus de 20% sur les 20 dernières années après plusieurs années de déclin. Elle est ainsi passée de 3700 ha en 2005 à 3950 ha en 2007 puis 4150 ha en 2009. Cette progression rapide s’explique par la forte valeur ajoutée du rhum produit et le renchérissement des cours mondiaux du sucre.

En 2009, la canne a produit en Martinique plus de 220 000 tonnes dont 40% ont été destinées à la production de sucre dans l’usine du Galion (89 476 tonnes de canne pour 5’564 tonnes de sucre et 15’000 HAP de rhum industriel), le reste étant consacré à la production de rhum agricole (80 000 HAP).

180 planteurs cultivent la canne avec des phénomènes de concentration importants puisque les exploitations de plus de 50 ha représentent 6% des exploitations tout en représentant près des ¾ de la surface cultivée. Ce phénomène de concentration se poursuit avec un nombre de planteurs passé de 217 en 2006 à 180 en 2008. »

Pour regarder le reportage, cliquer sur l’image ou sur ce lien SADA: Reportage de Martinique 1ère – « Plus la canne est riche en sucre, mieux elle est payée aux planteurs »